5. Quels sont les enjeux et défis à relever pour consolider l’intégration du pair aidant (ou potentialiser sa contribution) dans l’équipe et faire tomber les préjugés ? 2016-04-22T13:48:27-05:00

Projet CÉRRIS Forums Thème 3 : Pairs aidants et soutien entre pairs 5. Quels sont les enjeux et défis à relever pour consolider l’intégration du pair aidant (ou potentialiser sa contribution) dans l’équipe et faire tomber les préjugés ?

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • admin_cerris
    Admin bbPress
    Post count: 125
    #639 |

    Intégration d’un pair aidant : rôles, spécificités et enjeux

    Question 5 :

    Quels sont les enjeux et défis à relever pour consolider l’intégration du pair aidant (ou potentialiser sa contribution) dans l’équipe et faire tomber les préjugés ?

    Retour aux sujets >>

    Annie Beaudin
    Post count: 0

    – La reconnaissance du titre d’emploi. Pour le moment, il n’existe pas de titre officiel pour le pair aidant. C’est un obstacle majeur d’abord pour lui, mais également un casse-tête pour les gestionnaires et les syndicats qui souhaitent définir clairement son rôle. Viennent avec la reconnaissance du titre d’emploi la rémunération et les conditions de travail qui ne sont pas harmonisées présentement.

    – Isolement. Le pair aidant est souvent seul dans son équipe de travail, dans sa région, dans son milieu. Essentiel: il faut lui permettre de garder le contact avec ses pairs (notamment par les communautés de pratiques).

    – Le financement. Les gestionnaires doivent faire des pieds et des mains pour trouver l’argent nécessaire pour obtenir et surtout garder leur pair aidant au sein de leur équipe. Souvent, le pair aidant est perçu comme «moins important» qu’un autre type d’intervenant. Il faut changer les perceptions. Chacun à droit à sa place au sein de l’équipe. Choisir d’embaucher (financer) un pair aidant est un choix pleinement assumé au même titre que tout autre intervenant. Le pair aidant a besoin de ce sentir soutenu, reconnu et appuyé dans cette démarche.

    – L’intégration. Pour le pair aidant, pour l’équipe, pour les gestionnaires. Oui c’est nouveau, oui ça demande du temps, oui ça demande de l’investissement au début mais ça ira rapidement en diminuant!

    – La supervision. Assurer le suivi post-formation ainsi que le suivi lors de l’intégration du pair aidant dans son nouveau milieu d’embauche.

    – La nouveauté. Tout est nouveau pour un pair aidant dans son nouveau lieu de travail! Bien chanceux celui qui a dans son milieu un autre pair aidant. En effet, en plus de devoir apprendre les rouages de ce nouveau lieu de travail, le pair aidant devra créer ses propres outils. Il devra apporter sa couleur et mettre son savoir expérientiel au service de ses pairs et de son milieu. Il devra monter ses outils, les adapter, parfois les créer de toutes pièces.

    – Les collègues. Les collègues sont de précieux alliés et de formidables partenaires de confiance. Toutefois, certains peuvent avoir des attentes très élevées à l’égard du pair aidant. On attendra parfois du pair aidant qu’il réalise «des miracles». Il est toujours bon dans ce genre de situation de rappeler les limites de notre rôle avec beaucoup d’humilité et d’humour.

    – Le salaire. Le salaire est un enjeux important. Les pairs aidants savent qu’il existe présentement des inégalités importantes au niveau de la rémunération. Certains employeurs «profitent» du fait qu’il n’existe présentement aucun cadre entourant les salaires des pairs aidants. C’est pourquoi la rémunération du pair aidant est un enjeux ET un préjugé tenace pour certains intervenants qui jugent que le pair aidant est trop rémunéré pour le travail qu’il accomplit.

    chad.gc
    Participant
    Post count: 4

    Merci Annie,
    pour ce beau résumé trés repréntatif et exhautif de la réalité de la Pair Aidance au Québec…

    En fait, tu rafraîchie en même temps la mémoire au réseau de la santé que l’intervenant Pair Aidant à droit à son déploiememt à sa place respective et représentative comme le souligne clairement le Plan d’action en santé mentale 2005-2010 et celui de 2010-2020 avec encore plus de précision et d’importance…

    Alors, il faut commencer à prendre au sérieux ces recommandatiom Ministérielles et de donner la place qui revient à cette plus value dans les soins et services en santé mentale et globale qui est axé sur le rétablissement et la pleine citoyenneté.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.